Tout le circuit asiatique du Japan Poker Championship se développe rapidement

Le circuit asiatique de l’All Japan Poker Championship (AJPC) est en pleine croissance, selon son directeur général. L’AJPC Asian Circuit est l’une des compétitions organisées par l’AJPC en dehors du Japon. Il a été lancé en décembre 2017 avec l’aide de plusieurs gros acteurs du marché et des casinos en ligne comme casino Osiris qui est un acteur clés du développement des tournois au Japon.

Alors que le marché nippon était plutôt tourné vers les machines importées des casinos français comme celui des Domaines de Forges qui a exportés 500 machines l’années dernière vers le pays du soleil levant, le marché se tourne désormais de plus en plus vers le poker et le casino en ligne comme le Cheri Casino alors que la pays s’apprête à légaliser les jeux d’argent au niveau national début 2019.

L’événement le plus récent, qui s’est tenu à Paradise City, dans la ville sud-coréenne d’Incheon, du 18 au 27 mai, a attiré 1 149 participants et a été remporté par Hideo Miyamoto. Selon les organisateurs, cet événement de 10 jours a été le plus long du circuit asiatique de l’AJPC.

« Nous avons constaté une augmentation de plus de 1,5 fois le nombre d’inscriptions aux événements depuis le lancement du circuit asiatique de l’AJPC. Le circuit voit aussi des joueurs du Japon, mais aussi de Chine [continentale], de Taiwan et de toute l’Asie « , a déclaré Yasuhiro Sasaki, directeur général d’AJPC Inc, dans un communiqué de presse publié mercredi dernier.

Il a ajouté :  » Notre objectif est de poursuivre la croissance des séries en Asie. Nous recherchons actuellement d’autres sites pour de futurs tournois à l’étranger en 2018 et au-delà. »

L’AJPC a tenu son premier événement au Japon en 2007.

Le tournoi d’Incheon a été annoncé en janvier dans le cadre de l’expansion de l’association à l’étranger. Des événements à Macao et à Taïwan, ainsi qu’en Asie du Sud-Est, sont également prévus.

Le prochain événement sur l’actuel circuit asiatique de l’AJPC débutera le 14 juin au Texas Hold’em Poker Club chinois à New Taipei City à Taiwan. Ce sera le premier événement résultant du partenariat entre l’AJPC et la Chinese Texas Hold’em Poker Association of Taiwan.

Ni Taïwan ni le Japon n’ont actuellement de casinos légaux. Taïwan a flirté avec cette idée pendant des décennies, en créant une législation pour permettre de telles installations dans les îles périphériques. Elle a organisé plusieurs référendums sur l’autorisation des casinos dans les îles périphériques – le dernier en octobre de l’année dernière – mais sans aucune action pour le moment. Le Japon lui est sur la bonne voie pour créer un marché légal pour les casinos, mais il faudra peut-être attendre 2025 ou plus tard avant qu’il n’ouvre ses portes.

L’AJPC est basée à Osaka et organise un certain nombre d’événements au Japon, y compris un championnat annuel de l’AJPC, qu’elle a qualifié de « plus grand tournoi de poker » au Japon.


Un nouvel évènement à venir début 2019

Dans un récent communiqué de presse, l’AJPC a annoncé un premier partenariat avec le casino Majestic Slots pour leur première édition qui sera simultanément en réel à Tokyo et en ligne sur: https://majestic-slots.com/

Inspiré par le succès du WSOP de Juillet dernier et son édition à la fois dans les casinos de Las Vegas et en ligne pour les joueurs du Nevada et des autres Etat où le poker en ligne a à nouveau été légalisé, comme le New Jersey.

Pour cette nouvelle édition et l’appuie de Majestic Slots, l’AJPC espère bien doubler ses chiffres de l’an dernier et installer le poker comme une discipline majeure dans le pays du soleil levant.

Edit Décembre 2018: Cette année, les chiffres de l’AJPC sont passés de 300 joueurs en 2017 à plus de 800 cette année donc notamment quelques joueurs internationaux qui avaient fait le déplacement depuis Macao et Vegas pour l’occasion. Cela annonce de belles choses non seulement pour la compétition en 2019 mais aussi pour le marché du poker au Japon en général vu que l’engouement commence à monter doucement pour le jeu. Et on sait que les Japonais ne font pas les choses à moitié.